Les nouvelles Technologies de la Communication et de l’Information (TIC) bousculent et révolutionnent les modes traditionnels du monde du travail. En effet, les personnes sont soumises en permanence à une surcharge informationnelle et un émiettement de plus important de leurs taches. Cette pression qui n’est pas sans conséquence sur les personnes, interroge les organisations.

Voyons ensemble quels sont les troubles et les remèdes à la dispersion, l’attention et la concentration ?

Les nouvelles pressions au travail

On connaît déjà les réunions à répétition qui n’en finissent plus, dérangements incessants et interruptions de plus en plus fréquentes, nombreux coups de téléphone, etc. Aujourd’hui, les TIC viennent accentuer la pression au travail avec les nombreux mails, SMS, suivi des publications des médias sociaux, consultations d’internet, etc. Ceci bien souvent, avec un délai de rendu de plus en plus restreint. L’urgence à répondre est presque devenue la norme. Bref, le monde s’accélère et celui du travail aussi. Mais au-delà de cette accélération, la complexité et la technicité ne font qu’accentuer les pressions.

Cette surcharge de travail se traduit alors au plan émotionnel, psychique et physique.

Les troubles de la nouvelle pression au travail

Cette nouvelle pression au travail entraîne bien souvent ce qu’on appelle le syndrome de la dispersion. Ce dernier est connu dans de nombreux secteurs de travail et notamment dans les activités d’encadrement. Ce syndrome étudié dans les années 1970 avait montré que les activités des cadres étaient marquées par la fragmentation en tâches brèves et diverses. Depuis cette époque, ce phénomène s’est étendu aujourd’hui à de nombreuses professions et touche toute personne dans la vie active. Enfin, les TIC n’ont fait qu’accentuer cette dispersion, avec une pratique de consultation d’internet (ordinateur et Smartphone) de plusieurs dizaines de fois par jours.

Ce syndrome est particulièrement handicapant pour les adultes qui ont du mal à se conformer aux normes et pressions du monde professionnel. Cela entraîne une perte de richesse pour les personnes mais également pour les entreprises qui risquent de perdre des talents.

Les remèdes à la dispersion, attention et concentration

Fort heureusement, des solutions existent !

Ces troubles sont un manque à gagner en termes de compétitivité et performances. Ils représentent un véritable coût financier.

Pour y remédier, les entreprises peuvent mettre en place un plan de désengagement des salariés rivés en permanence à leurs différents outils numériques.

Elles peuvent aussi, entres autres, assurer des formations  centrées sur la concentration et la mémoire qui s’avèrent très efficaces pour en favoriser la pleine maîtrise par le salarié.

Dans ce domaine comme tant d’autres, il n’y a pas de fatalité.

Développer son potentiel en réalisant “un travail sur soi” aide considérablement à surmonter ces nouveaux troubles du 21ème siècle.